CHAPITRE 16: JOUER DE LA VIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CHAPITRE 16: JOUER DE LA VIE

Message  PROJECTAREA54 ( Yann ) le Jeu 27 Mar - 19:44

13janvier 2006. Chapitre 16
Jouer de la vie



Parlez, chantez, dansez, si vous le désirez, mais jamais, je ne voudrais vous voir jouer !
Mes paroles vous interpellent certainement, et c’est la raison pour laquelle, je suis venu vous parler ainsi.

Je trouve que votre vie est souvent morose et terne. Certains s’égarent dans des dédales de perdition pour leur âme, qui est un cadeau de toute pureté que Dieu vous a fait.
Encore ce soir, je vous demande de bien entendre mes paroles.

Il ne s’agit pas de ces jeux que mènent les enfants, dont je suis venu vous parler !
Non, il s’agit bien plus de toutes ces formes de faux semblants que vous abordez parfois au cours de votre vie, que ce soit pour feindre et ne pas livrer vos vrais sentiments, que ce soit parce que vous avez en vous ce sentiment de peur dont nous avons déjà parlé, ou que ce soit par intime conviction que vous ne devez pas trop vous dévoiler vis-à-vis des autres.

J’aimerais que vous preniez conscience que cette forme de jeu est en train de vous écarter, et souvent définitivement, de votre vrai moi qui n’attend qu’à se faire entendre.
Votre vraie nature aussi, qui, elle, se fait alors si petite que vous auriez bien de la peine à la retrouver ensuite.

Ce que je suis venu vous dire est du domaine de la vérité, de la toute- puissance de ce que vous êtes.
Laissez moi vous dire que nul n’est mieux servi que par soi-même, et en agissant ainsi, avec ces façons de feindre, et de jouer de vous et des autres, vous risqueriez bien de ne plus vous retrouver du tout à l’avenir.

C’est ainsi notamment que certains d’entre vous se retrouvent peu de temps après, dans une vie qui a perdu tous ses repaires, toute forme de consistance, que Dieu vous avait pourtant donnés lors de votre décision de vous incarner.
Certains se demandent même ce qu’ils sont venus faire dans leur vie, et se voient perdus dans ces dédales de l’inconscience triste et terne.

Reprenez vos sens, et laissez poindre hors de vous, toute forme de sensibilité qui fera que vous serez aimés et appréciés pour votre vrai moi : cette personnalité qui fait que vous êtes
cet être unique et merveilleux que personne ne peut reproduire ici bas.
Je vous engage, et je vous donne toute mon aide pour accomplir en tout temps et en tout lieu CE QUE VOUS AVEZ AU FOND DE VOUS.
Laissez aller cette personne qui sommeille peut-être encore en vous, et re- connaissez-vous enfin, pour la gloire de votre divinité enfin retrouvée !

Osez effectivement chanter, danser, et rire.
Osez vos peines autant que vos joies.
Osez ETRE, tout simplement vis-à-vis de tous, et laissez derrière vous toute forme de jugement de votre part vis-à-vis de vous-même.
Ces jugements sont autant d’empêchements de grandir et d’ETRE.

Je vous le répète, rien n’est plus beau qu’un homme qui sait dire, se dire et pleurer même, parfois.
Alors, laissez aller encore ce qui vous encombre à ce niveau aussi, et enfin, SOYEZ.
Je vous aime.

Sananda.

PROJECTAREA54 ( Yann )
Administrateur

Messages : 93
Date d'inscription : 26/03/2008
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur http://sananda.site-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum