THEME 1: Sananda, qui es tu?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

THEME 1: Sananda, qui es tu?

Message  PROJECTAREA54 ( Yann ) le Ven 28 Mar - 15:20

Thème 1: Sananda qui es tu?




Jésus Sananda



Vendredi 13 janvier 2006

Sananda qui es-tu?

Oui, mes amis, ce que vous entendez de moi est juste.

Je suis en effet l'incarnation de cet homme qui a tant marqué votre peuple. Je suis l'incarnation de Jésus que certains d'entre vous ont connu. Je ne suis pas avec vous dans votre monde comme vous l'entendez, mais je travaille pour vous et avec vous.

Certains me voient dans leur entourage, et je peux vous affirmer que ma vie est réelle tout comme la vôtre. Je suis dans ces sphères qui ne vous sont pas encore accessibles physiquement. Mais vous êtes amenés à m'y rejoindre dans ces états que vous nommez méditation, ou tout autre état d'élévation de conscience.
Au même titre que la Vierge Marie, j'apparais parfois dans le cadre de vie de certains, et ceux-ci peuvent témoigner de ma vie alors. Je suis auprès de vous quoi que vous fassiez. J'ai ce pouvoir d'être en même temps à de nombreux endroits, ce que vous allez apprendre à faire aussi. Certains d'entre vous arrivent déjà à se matérialiser dans d'autres sphères, et je les engage à venir dans nos vaisseaux se ressourcer et nous aider aussi à vous contacter plus facilement.

Jésus, son histoire a été manipulée pour venir jusqu'à nous, qu'en a-t-il été réellement?

L'histoire de Jésus vous est parvenue par ce que l'on a bien voulu vous faire croire.

Jésus n'est pas l'homme que l'Eglise a voulu vous présenter. Il était comme vous, cet artisan de la Lumière que vous devenez en ce moment. C'est la raison pour laquelle, je vous dis souvent que vous pouvez réaliser ce que je faisais en mon temps.

Et la raison pour laquelle il fut tué comme vous le savez, n'a rien à voir avec la religion. Il fut tué car trop influent, et trop porté à faire le bien. Vous traversez en ce moment les mêmes étapes dans votre monde, et bien des gens vont être jaloux de ce que vous allez réaliser aussi.

A l'époque Jésus connaissait Ashtar, St Germain, ....

Ashtar et Saint Germain étaient effectivement dans mon rayonnement de ce temps aussi. Ils étaient des personnes qui faisaient partie de mes proches, et ces personnes qui sont maintenant des maîtres, sont à votre service, vous qui êtes en pleine évolution. Je les mande de vous tenir informés le plus possible des moyens qui sont à votre portée pour faire avancer votre humanité dans la Lumière et l'Amour.

(Je me disais qu'il devait être pris pour un fou par sa famille, mais si ses proches étaient eux aussi des maîtres, ça change tout !)

Pourquoi ces maîtres sont-ils venus avec Jésus?

Ces maîtres sont venus avec moi, car ils sont et resteront à jamais dans mon sillage, comme vous dites. C'est ainsi maintenant, comme ce le fut alors.

Je vous vois, vous aussi, commencer à vous regrouper par famille d'âmes, comme vous dites, et c'est exactement la même chose pour nous.

Ce groupe revient périodiquement sur Gaia alors?

Nous sentons que nous avons à faire de grandes choses avec votre humanité maintenant, car maintenant est le temps. Je ne sais ce que sera l'avenir pour ce groupe, quoi qu'il en soit, nous sommes présents pour vous en ce moment. Sachez nous percevoir, et nous permettre aussi d'entrer en contact avec vous. Nous assistons en ce moment à votre montée en vibrations, et ce que nous voyons de vous est beau et lumineux.

Qui est a la tête de ce groupe? D’ou vient il? On parle aussi de prince planétaire ?

Nous venons de ces contrées que vous ne pouvez soupçonner, car beaucoup trop lointaines pour vous, humains. Pensez à Sirius, et vous serez près de nous.

Je fus Jésus, je vous le répète, et cette appellation de prince planétaire m'est inconnue.

Jésus a donc été ta seule incarnation sur Terre... Les autres religions ont été fondées par des Maîtres de ton entourage?

Les autres religions font référence à d'autres systèmes de croyance, et je ne suis pas là pour en parler ce soir. Il me semble que ce que je vous apporte est amplement suffisant à votre entendement. Je ne peux parler pour, et au nom des autres grands Maîtres qui ne sont pas de ma lignée.

De retour aujourd'hui, quelle est la nouvelle étape ?

La nouvelle étape, est la vôtre, mes amis. C'est pour vous et avec vous que je suis là.

Votre humanité est en train d'aborder cette étape ultime dans son élévation. Les êtres que vous êtes sont en plein changement aussi bien vibratoire que physique, et ce que vous allez faire de ces changements est entre vos mains.

Je souhaite que vous abordiez cette ultime étape avec l'amour que je vous ai toujours prodigué. Faites au jour le jour ce que vous sentirez bon de faire. Ecoutez l'appel de votre coeur et aussi celui que nous vous envoyons pour votre élévation.


22 mars 2007
(avec la participation de Yann)


SANANDA, tu ne demandes jamais rien pour toi, n'as tu besoin de rien? Merci pour toutes tes réponses cela dit, désolé, si c'est direct, mais que peut-on faire pour toi ?


Je suis heureux d'entendre cette question de ta bouche. Je suis celui qui enseigne, qui guide et qui donne de l'espoir aussi. Il n'est jamais question de savoir de quoi j'aurais besoin...

Je te remercie de cette attention.

Je te répondrais que mon plus cher désir est que l'humanité avance dans la sagesse, la paix et l'amour. J'aimerais que tous vous soyez assez "grands" pour ne plus vous provoquer de conflit de quelque ordre qu'il soit. Je demande dans ce sens à tous de bénir votre maison afin que toute personne y entrant soit atteinte elle aussi par mes vibrations.

Il me reste à vous demander de rester dans la droiture et le respect de la vie qui vous anime. Il n'est plus temps de consacrer sa vie aux questionnements, mais le temps est venu pour tous d'avancer dans ce que Dieu vous demande d’être, des êtres responsables de leurs actes envers cette nature qui est auprès de vous. Ainsi est mon plus grand souhait. Je te remercie.

Je suis auprès de vous dans chaque acte de votre vie, je vous engage à penser à ces mots.

Oui merci, on ressent bien ta présence, je t'aime pour ça.


Revenez à de meilleurs sentiments envers vous même dans un premier temps, faites toutes sortes de soins destinés à vous alléger, et bénissez cette vie qui coule en vous. Vous serez alors aptes à comprendre que tous vous faites partie d'une même confrérie, et personne ne sera plus haut ou plus riche, je vous le promets. Merci.


Parle-nous de toi et de tes missions actuelles

Je suis Etre divin réincarné. Je suis au service de l'humanité, je reste confiant en ce qui concerne votre potentiel d'évolution. Je vous suis attaché personnellement en raison de votre appartenance au même peuple que le mien. Je reste à votre disposition pour vous enseigner ce qui doit être su encore.



Conversation du 6 novembre 2007

On reprend si vous voulez le thème 1 : Qui est Sananda?

Sananda on parle de toi comme d'un grand guide au temps de l'Atlantide. Peux-tu nous en dire plus sur cette vie?

J'ai été cette personne bourrée de talents du temps de l'Atlantide, j'ai aidé ce continent à se souvenir de ses codes dans les temps de résurrection de ses mémoires englouties, j'ai appartenu à ce peuple de grands et forts guérisseurs du temps des mages de la science occulte comme vous dites, et j'ai fait paraître des textes qui ont été abolis par votre religion (les écrits de la Mer morte je pense).

Je ne suis pas en mesure de vous donner des détails très précis de ce temps, l'essentiel étant pour vous de comprendre que la vie vous porte maintenant et que ce que je fis, vous allez être aptes à le faire sous peu dans cette forme d'être divin qui s'installe en vous tous peu à peu.

Je veux parler de la réactivation de vos codes génétiques, cette forme de transhumance de votre race à travers les transformations que vous viviez tous. Ce sera une chose superbe que de vous voir grandis au point de vous transporter dans ces airs comme des oiseaux de feu ou des aigles nouveaux nés...


C'est à cette période que tu officiais sous la pyramide de Gizeh en Egypte?

En ce qui concerne ta question je pense qu'il est bon de comprendre qu'un être avancé dans ses corps peut traverser le temps, l'espace et donner de multiples facettes de lui même dans des directions très semblables, celles du don de lui-même pour l'humanité. C'est ce que je fis comme tu me le demandes, grâce à cette formation que j'avais acquise bien longtemps avant, dans ce continent qui n'est plus maintenant visible. Il est sous la mer, dans cette forme d'immense territoire de ressourcement et de grande envergure magnétique...

Tu étais le seul être de la sorte?
Je ne suis pas le seul à avoir oeuvré sur ce continent tant il y avait de personnes sages et conscientes à l'époque. Vous pouvez retrouver vous aussi ces êtres maintenant dans toutes sortes de directions littéraires ou scientifiques qui font avancer les progrès.

Je ne suis pas le seul survivant de cette période de grandes capacités de tous ordres. Je suis resté fidèle à cette race d’humains dont le savoir est grand et le besoin d’aide majestueux.

Je remarque que beaucoup prennent ce chemin de vos jours, et retrouvent ces savoir perdus dans les tréfonds de leur conscience, ensevelis sous les couches du temps en eux. C’est cette façon de renaître que vous avez maintenant besoin de vivre avant de vous dire évolués et conscients totalement.

Il y eut cet homme de grand savoir que vous nommez Nostradamus qui fut un des premiers à divulguer ces cartes du temps et ces relations avec les peuples du ciel ; il avait entre autre, cette capacité d’anticiper sur les événements les plus redoutables, et il vous a légué votre présent si je puis dire, bien avant que vous ne puissiez comprendre ses dire. Il est actuellement encore un grand sage dans ces lieux de vie extraterrestres, et renouvelle ses dires pour alerter les hommes d’état, de l’urgence de rectifier leurs erreurs en ce qui concerne les événements écologiques de votre planète. Je considère cette personne comme faisant partie prenante de ma flotte, vous pourrez entendre parler de lui encore dans vos songes éveillés. Il est près de vous sous forme étrange et non palpable encore une fois. Il ressemble à ces anneaux enchaînés les uns aux autres qui ne font que renouer avec vos mémoires passées en vous, et vous redonne maintenant le loisir de voyager à ses côtés dans ces vaisseaux que vous connaissez pour la plupart.

Je regrette de constater combien ces hommes qui ont marqué votre histoire n’ont pas été pris au sérieux, et combien l’ordre établi a laissé meurtrir ces êtres de grand courage et de science suprême.

Ne refaites pas ce carnage en vos temps de grandes consécrations de l’énergie divine en vous ! Reprenez vos esprits, et donnez-vous le temps d’honorer ces êtres qui parcoururent votre monde en demande d’écoute : ils étaient déjà bien plus loin que vous ne l’êtes dans ces sphères de lumière et ne demandaient qu’à vous instruire.

Je remercie toutes ces personnes qui actuellement se mettent au service de Dieu et qui retransmettent comme le fait cette personne qui m’écoute lement, ces savoirs immenses vous arrivant de plus en plus nettement grâce à ces dons que vous avez bien accepté de développer. Il se trouve un savoir encore plus grand à communiquer encore, avant que vous soyez aptes à nous rejoindre définitivement.

Je ne peux vous éduquer plus que je ne fais jour après jour dans votre temps terrestre, et dans votre échelle humaine. Mais je serai auprès de vous dès que vous en serez disponibles comme par le passé.

Je vous remercie.
Je vous bénis.

Sananda.



FIN DE LA PARTIE 1


Dernière édition par Projectarea54 le Ven 20 Juin - 12:35, édité 3 fois

PROJECTAREA54 ( Yann )
Administrateur

Messages : 93
Date d'inscription : 26/03/2008
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur http://sananda.site-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: THEME 1: Sananda, qui es tu?

Message  PROJECTAREA54 ( Yann ) le Ven 28 Mar - 15:27

PARTIE 2

Conversation du 7 novembre 2007



Hier, tu as parlé de la vie d'atlante mais je suppose que tu as aussi vécu en Lémurie?

Ces vies ont été pour ainsi dire, parallèles dans le sens où je me suis permis de faire des liens entre ces deux continents. Je ne suis pas resté très longtemps en Lémurie du fait de ces tremblements de terre violents, et de ces grandes catastrophes. Ce qui reste de ce temps est le principe de feu qui unit ces deux continents dans le sens d'une union indélébile. Je souhaite vous transmettre par la suite d'autres confidences qui ne sont pas encore propices à être divulguées. Je resterai donc silencieux sur cette période qui va de ce temps à celui de mon enfance que vous connaissez pour la plupart.

En ce qui concerne ma vie de chair, celle qui me vit naître auprès de ma sainte mère et de mon tendre père, je suis dans le désir de vous transmettre ces enseignements que nous avions dans cette fratrie qui regroupait des personnes bonnes et calmes, pures et tendres aussi. C'est dans ce milieu que j'ai fait mes premiers pas, dans cette contrée gorgée de soleil et de chants, au rythme des moissons et des chants de nos mères. Il y avait dans ce temps là des rythmes bien précis qui se succédaient et qui donnaient le temps de vivre avec cette nature qui nous environnait.

C'était en ce temps que mon père m'enseigna l'essentiel pour vivre en communauté: le respect, le partage, l'écoute et l'amour de l'autre. Il avait cette envie au fond de lui de faire naître en tous cette union des coeurs et ce respect de chacun.

Il avait pris la défense d'une femme qui ne se comportait pas dans la justesse ni dans l'amour divin. C'est cette femme, qui par la suite lui permit d'enfanter. La suite, vous la comprenez sans que je vous dise par des mots ce que vos coeurs ont suivi.

Cette femme, bien que meurtrie dans sa chair avait besoin de rencontrer un homme bon, généreux et sociable, elle avait par dessus tout ce désir d'être lavée de sa faute originelle. Elle n'est rien d'autre que cette Mère que vous vénérez tous par dessus tout;

Restez dans la justesse de votre coeur, et prenez mes paroles comme je vous les livre ce soir, dans le secret de ce temps qui n'a pas d'age, et qui restera à jamais gravé en vous.

Je vous demande de dire que ce temps est celui de la résolution des peines de cette femme au coeur si tendre, et que c'est avec mon père qu'elle vécut de tendres moments enfin partagés.

Il n'y a rien à redire à cette église toute puissante qui a voulu taire cette histoire de moeurs si je puis dire,...elle a fait de cette femme une sainte, une madone, une très belle Vierge adorée des dieux. C'est ainsi que je suis sensé être descendu du ciel entre ses bras, et que cet archange béni lui a annoncé ma venue... Rien de ceci n'est vraiment faux, rien n'est à rejeter dans l'absolu. Je vous laisse choisir en quelque sorte la vie qu'il vous plaira le plus de croire. Mais sachez que rien n'entache la renommée de ma mère, votre amour pour elle reste illimité et serein, je l'espère.

Cette jeunesse me permit de comprendre que le temps efface les blessures, et que dans la droiture du coeur réside la guérison.

C'est en ces termes que je voulais vous enseigner ce soir, afin que tous vous preniez conscience que nul n'est blâmable, pas plus que condamnable. Faites de ces paroles je vous prie un credo, et rassemblez vos coeurs si possible dans le chemin de guérison de votre humanité.

En ce qui concerne la suite de ma vie, j'ai vécu des moments de grâce et de joie parmi mes proches étant enfant. J'ai reçu des sacrements alors donnés par des prêtres que vous ne connaissez pas dans votre monde moderne. Ils ont été pour moi ces initiateurs au grand savoir, ces maîtres dans la lignée de Moïse, et c'est grâce à eux que j'ai pu grandir dans l'assurance de devenir un jour ce que je fus. Ils ont donné à mes mains ce pouvoir grandiose, ils ont appris à mon coeur à aimer sans condition, ils m'ont permis de soigner et de contempler le ciel dans toute sa puissance. Ils ont été des pères, des maîtres, des enseignants, et c'est avec eux que je suis encore en ce jour, en train de vous élever dans la croyance en un monde meilleur.



Ensuite, je suis parti gagner d'autres contrées afin de m'élever encore dans la justesse de la foi. J'ai appris les écritures de sages plus anciens que moi. J'ai recueilli des savoirs sacrés (sous le sphinx), et j'ai compris bien des choses que vous ne connaissez pas encore. C'est de cette façon que je suis devenu invulnérable aux yeux de tous, et que cette enveloppe de chair que vous avez connue, a laissé place à un immense rayonnement d'amour.

Je ne suis pas un être extraordinaire, j'ai suivi un parcours commun à cette époque. Il y avait des façons d'être enseigné autres que celles que vous connaissez actuellement, et ces savoirs sont bien enregistrés encore dans les archives du temps.

Il ne vous reste qu'à comprendre que je suis devenu ce christ vivant au fil des ans, et que ce que je subis ensuite ne fut qu'un petit passage de ma vie.

Il s'en suivit une série de conséquences à rebondissements que je vous laisse comprendre maintenant. Je ne suis pas mort, je ne suis pas parti de ce monde de façon définitive lorsque je suis sorti de ce tombeau. J'ai pris alors la forme "d'un ange" afin de disparaître aux yeux de tous; il n'y a que mes plus chers compagnons qui aient pu voir ce spectacle grandiose et éblouissant de ma venue à nouveau parmi eux. Ils ne m'ont jamais perdu vraiment, je suis resté un certain temps auprès d'eux afin de parfaire leur savoir, et de leur donner mes demandes quant à la suite de leur mission sur TERRE.

C'est ainsi que vous, mes chers amis retrouvés, avez certainement vécu ces moments à mes côtés, comme vous le pressentez. Il y avait dans ce temps à un être qui prenait plaisir à aimer m'écouter, il se nommait Jean, celui qui a fait de ma vie le plus bel évangile...

Reste à comprendre que cet apôtre est maintenant en vous encore en ce jour, vous qui recueillez mes paroles avec tant de soin depuis des années. Je vous remercie de votre travail de votre temps passé à mes côtés, autrefois comme en ce jour. Accompagnez vos congénères comme vous le fîtes en ce temps là, et laissez vos auras reprendre leur ampleur grâce à moi.

En ces termes, je vous demande de parcourir cet ouvrage que nous faisons ensemble comme une réminiscence de ce que vous avez vécu, et que tout ce travail puisse atteindre le maximum de gens maintenant autour de vous. Je vous remercie.

Il y eut des passages de ma vie qui ne furent pas reluisants. Il y eut des combats, des luttes intérieures qui me demandèrent beaucoup de courage pour ne pas perdre foi en la vie. J'ai dû renoncer à vivre dans la joie des hommes de ce temps parfois, afin de suivre ma mission qui était d'enseigner comme vous le faites actuellement aussi.

Je n'ai pas pris le parti de garder pour moi cette foi, cet amour et ce savoir. Je l'ai distribué au gré des chemins, parcourant monts et plaines, afin de soigner et de réconforter les pauvres et les souffrants. C'est de cette façon, vous le comprenez maintenant que je ne peux vous discréditer ni vous blâmer, lorsque le courage vient à vous manquer, et que la tristesse vous envahit parfois. Je ne suis autre que vous, je suis cet homme encore dans ma conscience, et c'est ceci qui me permet de vous aimer tels que vous êtes. Je vous remercie, chers humains du chemin que vous parcourrez jour après jour maintenant et pour la suite de votre vie sur Terre. Que tous, nous fassions avancer cette planète dans la paix et l'union des coeurs.

Lorsque je pris la résolution de revenir parmi vous, c'est en quelque sorte une renaissance qui me fut proposée. J'eus alors le loisir de partir dans cette contrée magnifique enseigner et aimer, pour une fois, au titre d'humain dans son corps de chair. J'ai rejoint cette femme qui me vénérait depuis tant d'années, et qui avait elle aussi besoin de moi à ses côtés. Elle m'a donné tant d'amour, tant de tendresse et d'émotion, que c'est avec elle que finit ma vie d'homme...[/size]

Il y eut dans ce passage de ma vie bien d'autres aléas que je dus surmonter, car il n'était pas question de me faire voir, ni de faire savoir que j'étais cet homme revenu après tant de douleur surmontée. Je ne pouvais pas envisager de laisser une nouvelle fois ce corps périr dans des lamentables circonstances. J'avais une femme, un enfant, et une vie pure à vivre.

C'est dans ce sens que je vous engage tous maintenant à respecter du mieux que vous le pourrez ce sacrement qui unit deux êtres dans l'amour et dans la foi. C'est ainsi que j'ai aimé Marie Madeleine du plus profond de mon âme, et que je la fis mère à son tour dans la grâce des ce ventre qui accueillis ma semence d'homme. Je vous demande de comprendre que la vie est ainsi faite, et que je ne pus retenir ce besoin de faire moi aussi ce que tous vous accomplissez dans ces moments de partage et de communion de vos corps.



Je pense que vous, hommes de la Terre, comprenez mes paroles en ce jour. Il n'y a pas de plus bel échange que celui de deux êtres quand ils s’aiment d'un amour vrai et pur. Pardonnez ces paroles qui remontent de ce temps où j'étais cet homme parmi vous. Je pense que vous aimerez aussi lire ces passages vivants de mon existence.



Ta lignée est-elle toujours en vie?

Il y a sur cette Terre des personnes qui m'ont connu, qui m'ont aimé et qui m'ont accompagné. Ils sont pour la plupart dans ce pays qui vous abrite, et c'est la raison pour laquelle je viens vous enseigner avec ce discours. Il n'y a pas d'autres représentants de ma vie dans les autres parties de votre monde, c'est en France que tous vous résidez actuellement.

C'est ainsi entre autre que je voulus y implanter cette Famille dont vous faisiez partie. C'est avec ces êtres que vous serez le plus en harmonie, mes frères, et c'est dans le sens du partage de votre savoir que je vous avais demandé de vous regrouper. Ceci fut fait, votre tâche maintenant est de divulguer ces enseignements à tous, et d'en faire un ouvrage de grande ampleur selon vos possibilités.

Ne serait il pas plus simple de nous rendre nos mémoires de l'époque pour témoigner? D’écrire de nouveaux évangiles...

Cette question réside en vos coeurs. C'est en faisant machine arrière si je puis dire, que vous serez à même de retrouver ce savoir et ces mémoires. Je suis à votre disposition pour les raviver.

Je le souhaite, parle-nous de nous…

Il y a des personnes qui se sont mises à l'ouvrage déjà en mon nom. Reste à comprendre qu'elles étaient aussi de mes proches, et que c'est en laissant parler leur être divin, qu'elles ont écrit ces livres. Je fus l'instigateur des ces initiatives de toute façon, et je reste celui qui vous inspire.


A quel moment as tu intégré le christos et le logos en toi?

Cette question est plus d'ordre philosophique que matériel, si je puis dire. Elle revêt un caractère de profondeur extrême, et je vais tenter de vous expliquer ce qu'il en est. Il y a dans ces termes bien des choses que vous ne savez pas encore, et je vais tenter d'être clair et assez précis pour que votre conscience admette mes paroles à leur juste valeur.

Le Christ en soi, est une dénomination terrestre qui regroupe cette puissance, cette grandeur et cette foi extrême que seuls les plus grands êtres au monde peuvent avoir reçues. Il n'y a pas de moment précis pour recevoir ces qualités en soi, c'est ainsi que je les acquis lors que je fus redescendu de cette montagne dont parlent les écritures. Je fus alors pris de soubresauts, de tremblements, et de vertiges immenses, et c'est dans ces moments de communions avec le divin que je peux vous dire que j'ai intégré Christ en moi. Il y avait alors de toutes parts des sons, des lumières et des voix que je pouvais capter, je n'étais en fait que le réceptacle vivant de ces êtres purs et majestueux qui venaient m'enseigner à leur tour La vérité. Je ne puis vous dire autrement ce que j'ai vécu alors, tant ce fut immense et grand.

Logos, par contre est cette dénomination qui revêt un caractère sacré, caché des non initiés de ce monde. C'est par exemple cette pluie d'or et de feu qui vous atteint soudainement des pieds à la tête comme un fontaine de vie et de joie. C'est ce baptême avec le divin en vous, et c'est aussi ce mariage avec Dieu. Je le reçus lorsque je fus crucifié, et que je pus disparaître aux yeux de tous. C'est ainsi que je fus transporté dans d'autres sphères et que je revins vivant.

J'espère avoir raccourci au maximum ces notions pour que vous puissiez les intégrer facilement à votre tour.

FIN PARTIE 2


Dernière édition par Projectarea54 le Ven 28 Mar - 15:52, édité 2 fois

PROJECTAREA54 ( Yann )
Administrateur

Messages : 93
Date d'inscription : 26/03/2008
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur http://sananda.site-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: THEME 1: Sananda, qui es tu?

Message  PROJECTAREA54 ( Yann ) le Ven 28 Mar - 15:35

Tu nous as peu parlé des autres enfants de Marie et Joseph, tes relations avec eux....

J'eus des frères et soeurs de ce mariage. Ils n'ont pas été mentionnés dans votre religion par souci de garder un caractère sacré à cette naissance dont je fus le fils.


Maintenant, j'eus un frère qui fut en ce temps lui aussi renié de la religion. Il ne pouvait pas "exister" dans ce contexte que vous avez tous appris étant petit. Il avait à son actif des dons tout comme moi, il ressemblait bien aussi à ma facture... Il a été baptisé comme moi dans le Jourdain, et c'est avec lui que j'ai parcouru le monde par la suite. Il se nommait Thomas.

Quels membres de ton entourage ont débarqué en France et pourquoi?

Il y avait dans ce temps là, des partisans de ma lignée qui avaient besoin de dire à tous ce que j'avais enseigné. Ils avaient pour mission de reporter mon langage et de donner aussi l'assurance que je n'étais pas mort. C'est ainsi que des compagnons prirent la mer, et vinrent s'établir dans votre pays.

Il y avait entre autre ce grand ami Jacques et ce frère de renom qui a parcouru à ma suite votre pays; il avait besoin de dire que ma vie était sauve, et c'est grâce à lui que des enfants furent baptisés à leur tour. Il est resté de nombreuses années près de ce lieu de recueillement qui abrite encore mon linceul. Je ne puis vous dire ce qu'il est devenu par la suite, je n'ai pas le pouvoir de tout vous révéler encore. Mais je puis vous dire qu'il a fait de sa vie une longue marche que bien des gens empruntent de vos jours afin de trouver leur voie. (Saint Jacques de Compostelle)

A Turin, mais ton linceul a été déclaré faux par l'église!

Il y a eu de faux linges qui ont été retrouvés par hasard, et celui qui a retenu mon corps existe dans ce lieu dont je vous parle. Il est actuellement si vieux, que nul ne peut le reconnaître comme étant le mien.

Si par hasard vos pas vous portent dans la région qui abrite ce linge, faites en sorte de retenir vos larmes, et rebroussez chemin. Je ne désire pas que ce souvenir reste à jamais gravé en vous, je ne suis pas celui qui a été de la sorte mutilé. Je tiens à conserver cette vie de fraîcheur et de joie que je porte actuellement. Merci

Qui était l'aîné de la fratrie?

Sananda, as-tu des éléments sur toi que tu souhaites divulguer dans ce chapitre qui t'était intimement consacré (toi, tes vies, tes origines, ta famille) ?

Je voudrais vous dire que je suis né d’une famille pure, noble et droite, et que c’est avec eux que j’ai passé ces années de jeunesse et de fratrie sans pareil. Ils ont été pour moi les plus grands initiateurs et les plus beaux parents. Ils avaient en eux cette étincelle divine que tous vous portez à plus ou moins grande échelle. Ils m’ont donné le goût d’aimer et de pardonner tout un chacun comme personne d’autre dans ce temps là.

Je les remercie de leur amour, de leur partage et de leur dévouement aux causes justes.

Il est encore une chose que je souhaite vous dire, c’est que cet homme qui fut mon père avait à son actif d’autres enfants d’un autre lit, et qu’il fut dans la peine de les laisser quand il partit avec ma mère. Il avait alors ce sentiment d’abandon au fond de lui, et c’est auprès de ma mère qu’il finit ses jours dans le plus grand regret de n’avoir pu élever conjointement ces enfants survenus dans sa vie comme des cadeaux du Père céleste. Il ne savait pas que ces hommes de foi alors réfutaient le mariage multiple, et c’est dans la fuite qu’il dut officialiser sa liaison avec ma mère.

Je demande à tous de comprendre que ce temps passé n’était pas aussi libre de droits que celui que vous traversez actuellement, et que bien des gens furent abolis de leurs droits après séparation d’avec leur conjoint alors. Ceci dit, je vénère ce père au plus haut point, car il a su faire de moi un être « exemplaire »… (Il sourit de façon très tendre).

Je reste dans le désir de vos donner d’autres informations concernant ma vie d’homme, et suis à votre écoute dans l’attente de vous répondre. Je vous remercie.


Qu’as-tu fait de ce temps où tu vivais avec Marie-Madeleine ?



J’ai aidé cette femme meurtrie par la vie à accepter sa condition de femme auprès de moi. Elle avait alors cette ressemblance troublante avec ces anges que Dieu envoie auprès de vous, pour vous donner leur amour pur et lumineux. Elle avait entre autre le don de guérir, et le courage de soigner les blessures que la vie avait amenées à tout un chacun. Elle a appartenu elle aussi à la lignée des grands êtres de cette Terre, et elle est auprès de moi dans ce vaisseau que je gouverne ; elle est aussi cette femme sans pareil encore, dans un corps autre, prête à enseigner et à faire avancer l’humanité tout comme je le fais.

J’ai passé auprès d’elle de tendres années de partage et de soutien mutuel. Nous avons donné naissance à un fils qui a parcouru lui aussi de vastes contrées en notre compagnie. Il avait le don de soigner de ses mains, et ensemble, nous faisions notre travail comme ce que vous faites actuellement pour beaucoup d’entre vous.

Il y eut une période difficile due à la maladie de notre fils qui ne pouvait s’alimenter comme nous, il avait besoin de soins et d’attentions toutes particulières aussi et c’est ensemble Marie-Madeleine et moi, que nous faisions ce que Dieu nous demandait de faire à ses côtés. Il se résolut finalement à guérir et ce fut alors une joie immense de le retrouver heureux et souriant comme un enfant retrouvé.

Je vous laisse comprendre que ce temps n’était pas propice non plus aux soins de tous ordres comme ceux qui sont dispensés dans vos hôpitaux, il fallait apprendre à vivre de ses propres ressources et nous étions bien souvent à cours de marchandises propres à régénérer un corps. Il fallut attendre que certains éléments indispensables à son rétablissement parviennent jusqu’à nous dans des paquets apportés par des pèlerins et des amis de cœur. Il naquit pas la suite une enfant de toute beauté, un ange humain si je puis dire, elle vécut à nos côtés comme un oiseau céleste et c’est avec elle que nous avons repris le goût de rire et de vivre pleinement.

Voici quelques bribes de mon passage dans cette vie d’homme comme vous dites. Il y aura bien d’autres sujets à développer à votre convenance si vous le souhaitez.

Je reste à votre disposition.
Je vous remercie.



Qu’en est-il de tes origines, Sananda ?


J'ai été promu au rang des Pères de l’humanité lorsque je me suis incarné pour la première fois dans un corps d’enfant et que je fus ensuite recueilli par cette famille noble et grande dont je vous parlais. J’ai parcouru d’autres vies tout comme vous au fil des désirs de mon âme en accord avec Dieu, et c’est en fin de compte dans cet état d’être ascensionné que je vous parle.

Il ne faut pas croire que je suis un être hors du commun, je suis en tout et pour tout, cette vie dans une autre dimension que vous connaîtrez aussi lorsque vos corps auront perdu cette consistance terrestre.

Je me suis abandonné à la joie, à la paix, à l’amour aussi dans d’autres incarnations que je ne suis pas en mesure de vous livrer par peur de déplaire à l’étique. J’ai fait de sombres choses comme tout un chacun, et c’est à la fin de ma vie d’homme que j’ai pris conscience que l’âme ne meurt jamais en voyant cet enfant partir dans sa robe de lumière entre Marie-Madeleine et moi. Je regrette encore d’approfondir ce sujet douloureux pour vous tous, mais ce sera en fin de vie que vous comprendrez les plus grandes choses vous concernant. Je veux parler de ces mystères de l’existence qui ne sont communicables que par l’expérience réelle et le don de votre cœur dans sa totalité à l’Amour divin.

Je remarque entre autre que ce passage de ma vie m’a fait comprendre que Dieu est en tous, riche, pauvre, abandonné de tous, tout comme celui qui regarde la vie comme un ruban de velours sans aucune contrainte d’argent ou de santé.

Il y a dans cet enseignement une vérité que vous devez apprendre maintenant, c’est celle qui vous dicte votre voie :
apprenez à aimer, à comprendre vos proches, aidez-les à s’améliorer en chaque geste de leur vie à vos côtés, et ne jugez jamais celui qui vous aura meurtri.

C’est dans ces paroles de sagesse et d’espoir vivant que je vous demande en ce jour de vous défaire encore de vos dépouilles fumantes et mal propres des temps anciens. Elles ne vous donnent pas la possibilité de grandir assez pour traverser cette période de renoncement à vos plus grandes charges. Acceptez donc de refaire ce chemin de grâce en vous et de vous délivrer de vos peines. Je vous remercie.

En ce qui concerne mes origines, je dirais simplement qu’elles sont les mêmes que les vôtres, amis chers et frères… Vous avez à votre compréhension maintenant assez de notions pour savoir que tous, vous êtes une partie de cet univers dans l’accord de vos cellules pour renaître à chaque incarnation, et que ce vous fûtes n’est que le départ d’une immense bombe énergétique qui a permis à votre population de naître parmi le chaos ambiant.
Il faudra vous défaire de cette croyance qui vous parle encore, en vous laissant croire que vous avez été chien, rat, ours, que sais-je ? Votre vie d’humains a commencé dans un corps d’humains bien avant que votre rayonnement terrestre ne soit. Il y avait alors des planètes dans le ciel qui diffusaient assez d’oxygène pour vous accueillir comme vous vivez actuellement, et vous avez parcouru des vies ailleurs comme vous le pressentez. Il faudrait de longs discours pour vous abreuver de ces connaissances anciennes. Nous le ferons si tel est votre demande.

Je peux toutefois vous dire que je suis né dans une autre galaxie que la vôtre, entouré de sages et de grands êtres en parcours eux aussi, dans cet univers immense et pur que vous ne connaîtrez à nouveau, que quand vous parviendrez à vous défaire de vos corps. Je ne sais ce que ces paroles vous donnent en compréhension profonde… Acceptez simplement de vivre ici, et là où vous vous trouvez, dans le désir de grandir encore.

Je vous respecte, vous aime et vous accueille en mon cœur.

Je vous bénis. Sananda.

PS : je ne demande que compréhension de mon discours, et je ne force aucune personne à adhérer avec ce langage qui risque, je le conçois, de choquer bien des âmes en demande de sécurité et de réconfort actuellement. Je désire donner le plus de renseignements possibles à ceux qui sont en demande de compréhension profonde, car il est temps que les voiles tombent, et que votre conscience s’ouvre à d’autres vérités que celles que vous accueillez depuis tant d’années.

Je reste dans l’espoir de vous donner de bien plus grandes notions de vie au travers de cet ouvrage.

Je vous remercie.

Sananda.


Conversation du 10 novembre 2007

Je pense que beaucoup de gens se demandent comment s'organisent vos activités? Je dois peut être cibler davantage, comment s'organisent tes activités Sananda? (Ce qu'il fait, ses occupations ? J'allais dire ses "journées")

Je remarque votre humour et je suis enchanté de votre joie.
Pour répondre à ta question, je te dirais que je dirige cette flotte de lumière comme un compagnon de route avec ces êtres que je "gouverne". Ils sont aussi ces prédateurs de l'ombre sans pareil, et c'est avec eux (grâce à eux) que vous avancez dans la clarté.
Ils ont tous appartenu à la race humaine dans le sens où leur incarnation a été dans des temps reculés assez forte, pour imprimer en eux cette ressemblance avec vous, et ils savent ce que vous pensez, ce dont vous avez besoin pour vous régénérer, et ils vous aident dans ce processus d'ascension.

En ce qui me concerne, je suis à l'écoute comme je suis aussi initiateur, vous le savez. Je retransmets ces messages maintenant de plus en plus fortement et en amplitude grandissante à bien des channel par le monde. Je ne peux pas vous donner de plus amples renseignements sur ma fonction. Mais sachez que je fais bien d'autres choses de par l'univers. Je ne suis pas uni... (Je ne trouve pas le mot). Je suis multidimensionnel moi aussi.

Tout aussi bien, je peux intervenir à un endroit précis de votre Terre, que je peux aussi être appelé à voyager dans le temps pour remédier à une catastrophe humanitaire sous jacente. Je fais ce que je sais faire dans l'état de mon être, tout simplement. Nous aurons le loisir d'en reparler dans une conversation future si vous le désirez. Je nommerais cette conversation:

« Le pourquoi de mon être ».

Prenez le temps de comprendre qu'un être ascensionné n'est pas confiné dans une seule tâche, mais qu'il est amené à servir lui aussi la plus grande partie de l'univers...

Accédez maintenant à une compréhension plus vaste, vous le pouvez pour la plupart.

PROJECTAREA54 ( Yann )
Administrateur

Messages : 93
Date d'inscription : 26/03/2008
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur http://sananda.site-forums.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: THEME 1: Sananda, qui es tu?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:26


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum