THEME 23: La jeunesse et l'éducation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

THEME 23: La jeunesse et l'éducation

Message  ANGEDINDIGO le Ven 16 Jan - 1:09

Conversation du 20 Novembre 2008


Comment l'âme de l'enfant à venir choisit elle ses parents?


Cette question demande une longue explication, car il n'est pas donné à tout le monde de croire que les enfants vous choisissent...


Il est question ici de croire que l'enfant, avant de s'incarner dans le ventre de sa mère, a le choix entre plusieurs foyers, plusieurs parents, plusieurs formes de vie, et plusieurs vies en quelques sortes. Tout ceci est dit dans certains ouvrages très bien menés que je ne reproduirai pas ici, mais, je vais vous répondre de telle sorte que tous puissent comprendre cette question de choix.


L'âme prend son envol dans la fin de votre vie terrestre pour traverser une certaine mesure de temps très bien définie, ceci, dans le but de comprendre son chemin de vie, pour faire éclore les conflits non résolus du temps de sa vie terrestre, et pour retrouver une certaine santé si je puis dire. L’âme n'est pas un voyageur vagabond, ni une âme errante comme vous pouvez le croire parfois. Elle demande à être guidée souvent vers les hauteurs avant de reprendre son envol vers les beautés célestes.


Bref, comprenons à travers tout ceci, que votre âme ne meurt jamais, qu'elle est libre de revenir dans un nouveau corps après cette vie, et que tout ce que vous avez appris dans votre vie vous suit de vie en vie.


Il y a des facteurs déterminants qui accélèrent ce processus quand par exemple vous avez besoin de revenir éclairer vos proches sur certains points de leur évolution, lorsque vous demandez à refaire une partie de ce chemin pour retrouver une âme soeur, quand vous avez besoin de refaire un essai si je puis dire dans la matière dans la mission précise de vous améliorer ou de donner plus de vigueur à votre corps de lumière. Il y a des raisons multiples qui vous amènent à revenir vibrer dans cette vie suivante.


Dans ces conditions, toute âme dans le besoin de retourner dans la matière peut prendre la décision d'être votre futur enfant, et c'est dans ces termes que je vous amène à comprendre que cette nouvelle est très importante à comprendre. Tout enfant que vous allez mettre au monde a vécu pour la plupart au moins une fois près de vous sous la forme d'un ami, d'un parent, d'une connaissance dans des vies passées. Si cette âme revient près de vous, c'est qu’il y a des facteurs qui lui ont fait opter pour son retour dans le besoin de vous recontacter, de vous retrouver, de vous aider parfois. Rien ne se fait au hasard dans ce domaine et je vous engage à comprendre par ce fait que cette opération malencontreuse que vous nommez avortement devient alors un crime dans la compréhension que nous venons d'énoncer.


Votre enfant revient vous dire qu'il regrette de vous avoir malmené dans une vie passée peut-être, il revient vous dire que votre entourage est celui dont il a besoin pour évoluer encore, il revient parfois vous donner des conseils à travers sa mauvaise conduite en vous demandant d'être plus ferme ou plus compréhensif. Votre enfant est votre guide si je puis dire dès lors où il se propose de faire un bout de chemin près de vous.

Il est en quelque sorte cet ange guérisseur qui est revenu près de vous dans cette vie pour vous accompagner et vous nourrir de son amour.


Il est des enfants qui ne savent pas comment dire à leurs parents…


Il y a parfois de fortes dépendances de parent à enfant, il y a aussi des résurgences de colères non résolues, comme des tremblements qui passent de vie en vie afin de comprendre que seul l'amour doit maintenant régner entre vous. Tout ceci vous fait comprendre que votre enfant est venu vous rejoindre pour une raison déterminée et que toute tentative de vous extraire de son influence sera vaine.


Je mets en garde les parents d’enfants anormaux qui pourraient penser que leur progéniture leur veut du mal... Il est souvent dans ces enfants les plus grands guérisseurs, qui, par leur infirmité, vous donnent la possibilité de racheter les fautes que vous lui aviez infligées dans une vie passée. Restez donc très relatifs dans vos convictions et dites vous que tout est bien dans le désir de vous faire avancer de concert.


D'autres informations sur les enfants porteurs de handicaps?


Ces enfants ont en eux beaucoup de joie, beaucoup d'amour à vous donner à leur façon. Ils espèrent et attendent de votre part de revivre dans ce corps meurtri tout ce que vous ne leur aviez pas donné dans le passé. C'est aussi une façon de vous dire qu'ils ont besoin de vous MAINTENANT, et que tout ce que vous ferez pour eux sera inscrit dans les annales du temps. Remise à niveau de vos compétences à le guérir, à vous motiver pour comprendre le pourquoi de son existence près de vous, et retour à la norme dans le sens d'une juste retrouvaille.


On a beaucoup entendu parler de la mort subite du nourrisson à une époque, là encore il y a un enseignement à tirer?


Ces enfants sont revenus un court instant, passage éclair dans votre vie, avant de reprendre leur état d'ange dans une autre incarnation. Ils sont ces anges porteurs d'amour pur qui ne désirent pas vivre dans ce corps peut-être, qui ne demandent pas de les nourrir de votre amour non plus.

Ils sont des anges à part entière. Que leur départ ne vous trouble pas, il est dans la lignée de la volonté de Dieu de toute façon.


C'est tout de même une épreuve pour la famille qui lui a préparé sa place.[/size

[size=12]Accès de colère parfois, grande tristesse toujours lorsqu'un tel drame arrive dans votre famille, on parle de destin négatif, de ruine de votre foyer... Vivez plutôt dans le certitude que ces enfants sont venus un court temps près de vous pour vous dire combien ils vous ont aimé, et laissez les repartir vers leur vie de lumière afin d'accompagner d'autres êtres tout comme vous. Ils sont la plupart du temps rappelés pour exercer une tache particulière loin de votre Terre.


C'est de toute façon une perte, un deuil, qui ne doit pas être rejeté.

Aimer un enfant qui n'est pas resté près de vous est une chose très délicate que Dieu vous demande alors de vivre dans la paix et la non violence de votre conscience. Il ne faut pas croire que tout enfant qui part très vite de votre vie est forcément pris de dédain pour votre famille. Il a simplement besoin d'expérimenter une autre vie afin de concilier sa vie terrestre et ses nombreuses missions de vies dans un temps plus court que la normale.


Dernière édition par ANGEDINDIGO ( Guillaume ) le Ven 16 Jan - 1:28, édité 2 fois

ANGEDINDIGO
Administrateur

Messages : 61
Date d'inscription : 27/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Thème 23 : la jeunesse - page 2

Message  ANGEDINDIGO le Ven 16 Jan - 1:10

28 novembre 2008


Nos responsabilités face à la jeunesse


Outre vos soucis passagers, il est une question de grande importance que je vous engage à vous poser si toutefois le temps ne vous est pas trop compté.

Que faire de tous ces jeunes qui ne sont pas dans l’acceptation de ces rites scolaires et qui, par le biais de psychologues, traversent ce temps de leur jeunesse comme une marque de non confiance dans les personnes mures ?

Que dire devant un enfant qui ne veut plus travailler sous prétexte qu’il n’aura pas de travail lorsque l’age de sa majorité arrivera. Comment faire pour calmer la violence dans les écoles, et enfin, point crucial de ce soir, comment dire à un enfant qu’il n’y a pas assez d’argent dans les bourses de l’état pour parfaire son éducation à moindre frais ???

Toit ceci fait partie de votre quotidien dans la majorité des familles, mes frères, et ces points seront certainement les premiers à être soulevés par vos chefs d’état.

Je désire vous donner ici mon avis.

Les jeunes sont le reflet de la société qui les porte et ne font que vous donner le baromètre de ce qui doit être activé pour leur rendre la vie plus douce.

Il n’est pas question de taire ces questions et de vous dire que la jeunesse est de plus en plus houleuse sans rien y faire.

Les jeunes sont VOS enfants, ceux qui ont pris naissance dans vos bras et qui ont grandi sous votre toit, mes frères. Il est maintenant question de les accompagner du mieux que vous le pouvez vers leur âge mature et de leur donner les moyens d’être un jour autonomes et pourvus d’un salaire afin qu’ils puissent à leur tour fonder une famille.

Le plus important à comprendre de vous, est ce fait que votre richesse ou votre pauvreté leur importe peu, le plus grand espoir qu’ils ont dans cet âge est de trouver écoute et partage dans tout ce qu’ils ont besoin de vous dire : colères, révoltes, tristesse, déprime… envies de trouver l’amour… Il est de votre ressort, chers frères de les aider du mieux que vous pouvez dans cette traversée houleuse de leur jeunesse et de vous rendre DISPOINIBLES à leurs besoins.

Il est aussi de votre ressort de leur expliquer vos attentes de jeunesse et vos révoltes aussi, afin qu’ils sachent que vous n’êtes pas QUE des parents, mais bel et bien des êtres qui ont traversé aussi des moments difficiles dans votre vie.

Vos enfants ne vous connaissent pour la plupart pas assez.

Parlez avec eux, donnez leur ces repères importants pour leur vie de futur couple, et aidez les à se sentir aimés de vous.

Il n’est pas question de refaire toute l’éducation que vous avez donné à vos enfants dans ces moments de partage, mais il est important de leur dire que vous êtes là pour eux quand ils se sentent abandonnées de tout.


Le reste, éducation dans les lycées ou les collèges, cette question sera à débattre avec vos élus dans l’espoir d’une meilleure entente souvent dans l’équipe des enseignants eux-mêmes.

La plus grande tristesse est de voir VOS enfants dans les bras de la drogue ou de la délinquance dans le plus grand désarroi et dans l’attente d’une aide qu’ils n’arrivent pas à avoir. Il leur est proposé des stages de reconversion, des cures de désintoxication, des rendez vous divers dans des organismes de soins par la parole, mais le plus grand besoin qu’ils ont, c’est de VOTRE amour, de VOTRE écoute, de VOTRE soutien, et de VOTRE pardon pour ce qu’ils n’arrivent pas à comprendre et à vivre dans cette vie.

Vos enfants sont VOS enfants à part entière dans la mesure où ils vont pouvoir se sentir utiles dans votre famille, dans la mesure où ils vont se sentir épaulés dans leurs difficultés, et où ils vont aussi arriver à dialoguer avec vous.

Il est question de leur donner, je le disais, des repères, des points d’ancrage de la vie d’adulte qui est à leurs portes, et de les aider à vivre dans la société qui est, il faut bien le dire, la pire des traversées pour eux actuellement.

Dites-leur que la vie est le plus beau cadeau qui puisse exister, donnez leur ces repères de parents aimants et doux afin qu’à leur tour, ils puissent engendrer dans la confiance et dans l’amour.

Donnez-leur votre parole d’adulte en retour de la leur, et écoutez leurs doléances.

Il n’est pas facile de satisfaire la jeunesse, allez vous me dire, mais il est beaucoup plus facile de les laisser dans l’attente de réponses.

Je trouve votre attitude parfois immature lorsque devant votre enfant vous faites l’homme pressé ou la femme pleine de contraintes ménagères.

Restez plus présent devant votre enfant et permettez lui de vous admirer pour qui vous êtes.

Je vous remercie.


Sinon je pensais aux enfants qui font des cauchemars survivances de vies passées et comment les aider …


Ces enfants, outre le fait qu’ils sont perturbés dans leur sommeil sont le plus souvent sujets à des agressions pendant leur sommeil, ceci entraînant de grandes peurs qu’ils n’arrivent pas à gérer. Ils ont envie (besoin) de vous dire que ce qu’ils perçoivent est bien la réalité et n’arrivent pas à retrouver le calme après le passage de ces êtres près d’eux.

Entrez en contact avec le cœur de votre enfant et faites alors des protocoles de libération des ces émotions qui l’envahissent en cet instant.

Demandez à l’Archange Michael de prendre en charge ces âmes errantes qui les ont pris au piège, et demandez lui de les accueillir près de lui.

Faites en sorte de minimiser les peurs de votre enfant, redonnez lui force et courage en le mettant dans une ambiance de joie et non de tristesse, gardez votre calme, et allégez l’ambiance autour de vous.

Il y a aura une phase de renonciation de la part de votre enfant de vous faire part de ses peurs nocturnes lorsqu’il aura atteint un âge plus avancé, se livrant lui-même à la régulation de ces peurs en lui.

Il aura alors compris que ces phénomènes nocturnes n’ont rien à voir avec la réalité, et pourra se rendormir plus facilement.

La crainte à avoir est celle de se dire que votre enfant est en proie à de violents tourments qui l’empêchent de regagner son lit chaque soir.

Il est mauvais d’habituer votre enfant à partager votre lit, et de le laisser se rendormir près de vous. Cette coutume entraîne par la suite une forte dépendance de votre enfant vis-à-vis de vous, et engendre des troubles liés à sa sexualité future. Je compte sur votre compréhension et sur votre courage à le reconduire dans son lit une fois qu’il se sera calmé.


Dernière édition par ANGEDINDIGO ( Guillaume ) le Ven 16 Jan - 1:27, édité 3 fois

ANGEDINDIGO
Administrateur

Messages : 61
Date d'inscription : 27/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Thème 23: la jeunesse - page 3

Message  ANGEDINDIGO le Ven 16 Jan - 1:11

Mercredi 14 janvier 2009



Bonsoir chers amis

Je suis près de vous

Il est temps de vous annoncer que la plupart de vos jeunes sont dans un état de grande fatigue, dans un état de dépendance à certaines drogues manutentionnées et proposées par certains de leurs frères aînés. Il y a dans cet asservissement une aliénation de leurs capacités, une tendance suicidaire parfois, et un non consentement à vivre dans la clarté de leur jeune âge.


Je pense que vous, parents qui lirez ce discours, serez dans le cas de ceux qui tentent de les raisonner, de les faire reprendre le droit chemin, et dans l'attente de les voir revenir à une vie meilleure.


Pour cette drogue, ce travail de concertation que vous devez avoir entre vous, sera la voie de retour vers une vie simple et posée dans le sens d’une meilleure acceptation de leur vie d’avant tout le désarroi ambiant.


Les jeunes sont des traceurs de la route de demain, mes frères. Ils sont aussi les enfants que vous avez mis au monde dans le sens d'un espoir de les voir s'épanouir et se divertir à vos côtés dans la joie et un respect des valeurs que vous leur aurez données. Ils sont tout comme vous portés par les énergies grandissantes, les aléas de votre vie privée, et devant tout ce chambardement dans leur propre vie de futurs adultes, ils font semblant de vous écouter, sans toutefois vous donner raison. Tout enfant qui n'est pas d'accord avec vous, fera en sorte de détourner votre attention et de vivre sa vie avec toutes sortes de drogues à son actif.


Il y a les enfants qui mentent, les enfants qui volent, les enfants qui harcèlent leurs petits frères ou leurs amis dans l'espoir de leur soutirer de l’argent. Ces enfants sont encore dans la lignée de conduite qui n'est pas aussi gave que vous le pensez. Ceux qui sont dans la délinquance ou dans le viol, ceux qui agressent leurs aînés dans le but de les faire avouer des discours qui ne sont pas vrais, sont des assassins en puissance. Je pense que ces termes vous choquent, mais il est bon maintenant de vous mettre en garde contre cette vague de violence qui anime parfois les jeunes de vos quartiers, de vos maisons, de vos écoles...


Le reste de ce discours est destiné à vous faire comprendre que cette jeunesse n'est pas celle que vous croyez voir de vos yeux. Elle est faite de vos enfants, de vos neveux, de vos frères et ce sont ces jeunes qui feront de votre vie un enfer ou une joie si vous acceptez de comprendre qu'ils sont dans une tristesse profonde, une abnégation des valeurs que vous leur avez données, et un déséquilibre total dans leur vie.



Le moyen de les aider est de les rencontrer, de leur parler, de leur dire tout ce que vous pensez d'eux tout en leur permettant de vous dire ce qu'ils pensent de vous, de votre monde qui est aussi le leur, et de votre vif besoin de les aider.


Ils ont peur de perdre leur vie, ils ont peur de voir cette Terre dans les catastrophes à cause de votre ignorance à la traiter comme il se doit. Ils ont peur également de vous voir vivre une vie de labeur tant d'années à leurs côtés sans jamais prendre le temps de leur parler ni de leur demander ce qu'ils attendent de vous.


Ouvrez, mes frères, les coeurs, ouvrez grandes vos oreilles et attendez vous entendre leurs vérités. Ce seront celles des êtres de lumière qu'ils sont derrière leurs manières agressives et leurs désirs de nuire à la société. Je trouve votre patience à toute épreuve, mes frères devant ce discours accusateur!!!


Acceptez de lire sans sourciller car c'est dans ces termes que je viens ce soir vous dire ma joie de pouvoir transcrire par l'intermédiaire de cette personne qui recueille mes paroles ces règles de vie saine en famille que je voudrais vous donner.


Apprenez, chers frères que vos enfants sont aussi sensibles que vous, que votre intimité ou votre vie fait partie de la leur, et que tout ce que vous vivez les touche. Ils sont aussi perméables que le plus petit grain de poussière à qui on aurait injecté des litres d'eau... Ceci étant dit, ils apprennent très tôt à vus aimer, vous comprendre, vous voir vivre sous tous les angles de votre vie, et vous ACCPETENT tels que vous êtes. Ils ont cet amour inconditionnel envers vous comme une maman qui vient de voir apparaître son enfant à peine né.


Ils ont entre autre le désir de vous aider, de vous voir vivre dans la joie, de vous faire comprendre qu'ils sont près de vous dans l'espoir de vivre une vie équilibrée et joyeuse... Ils attendent de vous des bribes de discours lorsque le soir venu, ils mangent à votre table. Ils sont aussi heureux que vous lorsque par hasard, vous vous prenez à rire et à dire des choses qui les dérident. Alors, comprenez, chers frères que vos enfants attendent de vous de les aider à grandir, de les aider à devenir ces hommes ou ces femmes demain.


Ils sont tout comme vous l'avez été des jeunes dans le début de leur vie d'adulte et c'est dans cet état qu'ils sont heureux de vous voir les accepter tels qu’ils sont. Tout parent est un traceur de ses enfants dans le sens du don de lui, du don de ces paroles aimantes et douces qui peuvent circuler de bouche à bouche l'instant d'un moment entre vous tous. Ils accepteront beaucoup plus facilement vos réprimandes du fait que vous saurez leur montrer que vous les aimez de tout votre coeur.


Il est évident que votre attitude va leur monter le chemin à prendre, celui de la convergence vers une vie d'adulte saine et respectueuse, ou celui d'un jeune délinquant en demande de vengeance ou de cruauté. Tout est dans l'attitude que vous pourrez avoir envers eux, mes frères, tout est dans le respect que vous leur porterez aussi.


Je souhaite que ce message soit donné maintenant à la plus grande partie d'entre vous, afin que tous les parents puissent aider leurs enfants dans ce triste combat entre l'ombre et la lumière.


Puissent ces paroles aider quiconque devant la difficulté d'éduquer dans ce monde où vous avancez tous.


Je vous remercie


Prenez le temps maintenant de relire ce discours et demandez à ce que ces paroles soient empreintes de ma vibration avant de les donner à tous. Merci


Pourquoi un tel discours maintenant? Il se prépare des événements liés aux jeunes?


Je pense que ce discours est lié à la façon que vous avez encore de condamner la jeunesse dans son ensemble sur la Terre. Il est question maintenant de faire le point et de comprendre vers qui doivent aller les remontrances... Que chacun comprenne ce qu'il peut, mes frères, mais soyez honnêtes envers vous-même, et allez chercher au fond de vous les raisons qui font que votre enfant n'est pas heureux.


C'est ainsi que je pense clore ce débat lié à la jeunesse.


Je vous bénis

Sananda

ANGEDINDIGO
Administrateur

Messages : 61
Date d'inscription : 27/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

THEME 23: la jeunesse - page 0

Message  ANGEDINDIGO le Ven 16 Jan - 1:44

THEME 23: La jeunesse et l’éducation


25 janvier 2006


Pour cultiver et faire grandir en nous l'amour et la paix, il faut avoir ces notions ancrées en nous, et en avoir une conscience de chaque instant, si j'ai bien compris !


Oui, mes amis, vous avez bien compris là le rôle si important que l'éducation que vous avez pu avoir.

Il y a malheureusement bien des enfants ici bas qui n'ont pas bénéficié des mêmes avantages que vous, et qui sont maintenant comme ces brebis sans maître.

Ils ne savent où se diriger pour avancer, croyant leur chemin bouché de toutes parts.

Ceci étant le germe de la violence et de la rébellion aussi.

Ces enfants ont ce besoin immense d'amour, d'écoute et d'attention, que leurs parents en proie à des soucis matériels souvent, n'ont pu leur prodiguer.

A vous, par vos vibrations élevées maintenant de leur adresser tout cet amour qu'ils n'ont pas eu, cet espoir aussi pour alimenter leur coeur.

La tâche est grande là aussi, car ces enfants sont les hommes de demain, et vous le savez, mes amis.

Cette souche grandissante de travailleurs de la lumière saura rétablir ces déséquilibres, et je vous dis là encore tous mes remerciements.

Nul n'a besoin de ces grandes études en spiritualité pour faire de chaque instant de sa vie cet amour et savoir le partager aussi.

Soyez généreux jusque dans vos vies. Voyez, et ne pleurez pas de ce que vous verrez, mais sachez donner.


La difficulté est de plus en plus grande pour ces personnes qui accompagnent les enfants et les jeunes.

Je vois certains souffrir sans trop quoi savoir leur dire à ces adultes qui cotoient ces jeunes qui n'écoutent plus, ne tiennent plus en place...


La difficulté pour vous éducateurs, réside dans le fait que vous ne vous apercevez pas que ces enfants qui sont parmi ceux qui vous posent le plus de difficultés, SONT des enfants qui sont porteurs de ces vibrations de la Nouvelle Terre.

Ils ont tout en eux pour refaire ce monde que vous avez salement abîmé.

Leur colère est grande à l'intérieur d'eux même, et ils ne savent vous exprimer ceci que par le moyen de leur violence et de leur haine même.

Personne ne pense parmi vous à leur demander pardon pour le mal que vous leur faites.


Comment transmuter toutes ces énergies destructrices?

Ils attendent des excuses de votre part, ils attendent de vous voir à l'oeuvre dans le sens d'un changement significatif pour leur avenir, et ils ne peuvent pas entrevoir la moindre ombre d'un reproche, car ils ne sont responsables de rien, bien au contraire.

Ces enfants qui sont dans cette colère, mes amis, sont ceux qui sont venus pour bousculer à ce point vos certitudes, qu'ils vont arriver à faire basculer votre monde dans le sens de l'amour.

Que mes paroles de première importance puissent vous atteindre jusque dans les profondeurs de votre coeur.

Ces énergies que vous dites destructrices dans un premier temps vous sont malheureusement nécessaires actuellement, comme tout volcan a besoin d'entrer en irruption avant de retrouver son calme.


Concrètement sur le terrain....comment gérer ces enfants, il leur faut tout de même des repères? Les impliquer dans des projets liés à l'environnement??



Laissez- les vous parler de leur vision du monde, laissez- leur, dans leur coeur et dans leur esprit, une issue, eux qui sont venus pour faire régner la paix.

Imaginez que vous soyez à même de les punir, de les emprisonner parfois!

Donnez- leur des responsabilités, et montrez-leur qu'ils sont dignes de votre confiance.

Chaque cas doit être pris séparément, avec autant d'amour et de patience aussi.

Parlez-leur un nouveau langage, celui du coeur, car vous le savez universel.

Usez de vos dons en envoi de lumière et faites que ces enfants soient vivants avec toutes leurs capacités parmi vous. Cessez de vous en faire vos ennemis!

La peur, mes amis vous fait réagir ainsi, et rien que la peur.

Analysez mes paroles, et je sais que bientôt vous vous rallierez à mon discours. C'est du moins ce que je souhaite.





15 sept 2008


Lorsque ces enfants seront en position de force face à vous, il vous semblera ne plus avoir d’opinions, vous serez alors dans des sentiments de révolte ou de haine vis-à-vis de ces jeunes qui tenteront de vous écarter de leur lignée de vie avec force et véhémence. Cette traversée difficile des ces années d’adolescence sera pour vous LE moyen de vous retrouver dans ce cadre que vous avez connu vous aussi dans ces années de jeunesse, alors que vous aviez grandement besoin de vous faire entendre de vos parents sous l’emprise de la colère bien souvent.

Rien n’est destructible de génération en génération. Bien plus encore, tout se retransmet lorsque les aléas de la vie ne vous ont pas permis de faire le point sur ces passages difficiles de votre vie.

Il y a dans cette retransmission une sorte de renoncement à aimer, un renouvellement de la colère que vous aviez, et une retransmission génétique de votre caractère à vos enfants.


Ces dires ne font qu’accentuer ce que vous ressentez certainement, besoin d’évasion, besoin de reprendre votre confiance face à vos enfants et à votre aptitude à les élever dans la droiture et la confiance.

Tout ce que vous pouvez espérer, c’est cette sorte de dialogue sans violence dont nous avions parlé, et retrouver ainsi une entente dans les faits et les actes sous votre toit.


Les générations se suivent, mes frères, comme des traces de qui vous avez été, des contacts plus ou moins aisés entre vous. L’essentiel dans tout ceci est de voir grandir vos enfants dans l’acceptation de qui ils sont, tout en comprenant que s’ils sont arrivés dans votre foyer, c’est pour une raison précise : faire en sorte de défaire vos blocages les plus grands vis-à-vis de vous-même, et de transformer votre rigueur en amour pur et sans tache.

Ces paroles pleines de sagesse, sont faites, mes chers, pour vous dire que quoi que vous puissiez bien entendre de la bouche de vos enfants, il est important de les aimer (aider) et de les accompagner vers leur proche réalisation A VOS COTES.



Rien ne sert de vous plaindre, de chercher à fuir ces situations conflictuelles et assez troublantes la plupart du temps. Restez calmes, aimants et doux dans le fond de votre coeur, et osez aller à la rencontre des ces êtres de paix que sont vos enfants en colère….

Accueillez leurs révoltes comme leurs joies, et faites ensemble cette réunion d’âmes en demande de joie sous le toit de votre demeure.


[size=12]Je tente de vous montrer par là, que votre tâche est de vaincre vos incertitudes, vos renoncements à écouter vos enfants, vos non acceptations de leur vraie nature, et que tout ce qui est, encore une fois fait partie de votre plan de vie.


Soyez assurés de mon aide et de ma compréhension.

Je vous bénis.

Sananda

ANGEDINDIGO
Administrateur

Messages : 61
Date d'inscription : 27/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: THEME 23: La jeunesse et l'éducation

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:25


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum